Vision Diversité
 
  Création plurielle

Liste d'envoi



 


Le projet de la Création plurielle est né de l'observation des artistes de la relève et de la Diversité au cours de spectacles présentés en 2007/2008 par Vision Diversité et faisant appel à leurs prestations.

Sur plusieurs arrière-scènes et spontanément, avec une étonnante créativité, des jams se faisaient entre artistes et souvent entre disciplines et mettaient à jour un courant de métissage des rythmes d'ici et d'ailleurs, d'influences artistiques remarquables ainsi que l'ouverture des artistes à mêler leurs talents.

De là est née l'idée d'une création plurielle, tant par ses artistes que par ses expressions, qui se bâtirait en donnant aux artistes le temps et les moyens de se rencontrer pour créer ensemble.


Bâtir le contexte d'une expérience pilote

Une première expérience a été menée par Vision Diversité, avec la collaboration du Conseil des arts de Montréal, offrant ainsi à une quinzaine d'artistes de la relève et de la Diversité, de toutes disciplines, la possibilité de se retrouver pour un travail commun.

Ce fut la base de la Création plurielle avec pour perspective de la présenter d'abord en partenariat avec le Palais Montcalm dans le cadre du Sommet de la Francophonie dans un Hommage pluriel à la Francophonie, puis au Studio-théâtre de la Place des Arts en partenariat avec la SACEF.

Deux lieux et deux circonstances totalement différents.

Des contextes divergents, des scènes et des moyens techniques radicalement opposés, les disponibilités variables des artistes, étaient les défis à relever.

Il fallait donc une création en constante évolution et capable de s'adapter aux multiples contextes.


Les étapes d'une expérience pilote

Avec la collaboration du Conseil des arts de Montréal qui mettait à notre disposition ses locaux, la direction artistique de Vision Diversité, soutenue par Nicolas Jobin, artiste polyvalent et grand spécialiste de créations pluridisciplinaires, a réparti le travail en 6 longues séances de 6 à 8 heures chacune.

Elles devaient permettre aux artistes de se rencontrer individuellement et hors de leur contexte de groupe d'artistes, sans leurs musiciens particuliers et dans un contexte radicalement différent.

A la première rencontre, ils se sont mutuellement présentés une sélection de leurs créations et se sont écoutés successivement dans l'objectif de trouver la place de chacune de ces créations dans ce creuset collectif qui allait se mettre en place sous forme de création plurielle.

Il fut décidé que la danse serait le lien qui tisserait les transitions d'un moment à l'autre, que le danseur, souvent ce mal-aimé lorsqu'il s'agissait de danse urbaine et contemporaine métissées, serait le passeur, celui qui éveille les corps et les sensibilités, celui qui provoque le mouvement et crée la cohésion et la complicité.

Les musiciens compléteraient, par leurs interventions et leurs solos, le tissage de ces moments communs.

Une semaine plus tard, la seconde séance devait leur permettre d'aller chercher chez l'autre, ou les autres artistes, les sources d'enrichissement de leur propre création.

La troisième rencontre fut celle de la création des transitions, mais aussi des moments réellement collectifs d'ouverture, de clôture qui donneraient toute sa place à la particularité de cette création collective et plurielle et feraient naître une évidente complicité, élément majeur de la création.

Les deux dernières séances visaient l'adaptation très spécifique au contexte du Palais Montcalm, à une immense salle dont la scène devait être habitée, à cet évènement bien spécial où l'on devait rendre Hommage à cette Francophonie justement plurielle elle aussi.

Ce fut un beau succès venu confirmer non seulement la qualité d'une création née de la profonde complicité et complémentarité des artistes mais l'accueil du public, celui du Palais Montcalm pourtant peu habitué à ce genre de manifestation, à cette création venue l'interpeller. Salle de 1000 places archi pleine. Accueil chaleureux et enthousiaste du public mais aussi des médias.

Une charpente venait d'être bâtie. Elle constituerait la plate-forme d'une façon de faire et de créer, fondée sur le métissage des créations et des disciplines.


S'adapter au contexte

La seconde expérience vécue dans un partenariat avec la SACEF (Société pour l'avancement de la chanson d'expression française) visait à mettre en place, à partir de la même charpente, une autre création ayant toujours pour plate-forme le métissage des rythmes et des disciplines mais adaptée à un contexte de mise en valeur de la chanson francophone, dans une salle de 125 personnes dont la scène faisait le 1/8 de la scène précédente et avec des moyens techniques fort limités.

Une sélection des artistes fut donc faite, une adaptation à l'espace conçue et le choix d'une présentation acoustique sans aucune amplification pris.

Une semaine de résidence au Studio-théâtre devait permettre la création de cette atmosphère spécifique que visait la création plurielle dans son second format.

Elle fut présentée au grand public les 31 octobre et 1er novembre et la magie de cette complicité diffuse opéra une autre fois.


Une création évolutive

Cette création plurielle et multidisciplinaire est une œuvre originale certes mais pas une commande d'œuvre donnée aux artistes. Elle se veut plutôt en work in progress et renaît constamment dépendamment du contexte dans lequel elle est présentée, mais aussi des artistes qui la composent. C'est donc une création en constante transformation qui, de séance en séance de travail, permet à des artistes créateurs de la relève et de la Diversité de multiples disciplines et influences, (auteurs-compositeurs-interprètes, musiciens, chorégraphe, conteur, slameur, comédien, metteur en scène, scénariste…) qui ont chacun déjà son monde de création et de production personnelle, de mêler leurs talents, de mettre à disposition leur ouverture et leur capacité de communiquer entre eux, leur volonté d'élargir leurs créations personnelles, de sortir de leur zone de confort pour la confronter à des pratiques diverses, des rythmes d'ici et d'ailleurs… Le mot, le mouvement, les rythmes apportés par ces créateurs inspirés des cultures du monde entier, nourrissent le travail partagé qui se fait essentiellement en français mais pourrait parfaitement laisser une place à d'autres langues selon les créateurs sollicités.

Bâtir, avec d'autres artistes, une création dans laquelle s'entremêlent leurs propres créations enrichies mutuellement par la diversité des rythmes et des influences des autres créateurs du groupe. De la chanson et de la musique, du conte et du slam, de la danse… autant d'expressions aux saveurs multiples qui composent ce courant de métissage et de diversité de notre culture d'aujourd'hui.


Vers une large diffusion

Conforté par la chaleur de la réaction de publics aussi différents que celui du Palais Montcalm et celui du Studio-théâtre de la Place des Arts, Vision Diversité destine cette création plurielle à une large diffusion visant des publics très diversifiés, jeunes et moins jeunes, urbains et ruraux, aux divers profils socioculturels, au Québec et hors Québec.

Cette création se veut évidemment, d'abord, création professionnelle de haut niveau artistique permettant aux divers publics de découvrir les univers multiples mais non cloisonnés, des artistes impliqués dans chacune des formes de présentation.

Elle se veut aussi espace de découverte de ce courant grandissant de métissage artistique qui fait du Québec ainsi que de l'ensemble du Canada, un véritable creuset des rythmes du monde.

Un creuset bâti sur le brassage des cultures diverses qui nourrissent notre société, mais aussi par une relève artistique de créateurs sans frontières qui puisent, dans les multiples influences, les sources de leur créativité.

Après avoir confirmé la capacité d'accueil et d'adhésion du public à ce courant de création par multiples expériences de présentation de spectacles initiées par Vision Diversité au cours de cette année 2008tels que;

- 6 heures de spectacles pour la Saint-Jean, le 24 juin, au Vieux-Port de Montréal;

- La création du volet Les rythmes du monde… de chez nous! dans le cadre du Festival des Rythmes du Monde de Saguenay;

-Participation des artistes de la Diversité aux Rencontres qui chantent à Petite-Vallée en Gaspésie;

-Présentation des deux expériences pilotes de la création plurielle au Palais Montcalm et à la Place des Arts;

Il nous semble alors essentiel d'aller plus largement encore à la rencontre de nouveaux publics pour leur présenter cette création plurielle.

 
Accueil Dernières Nouvelles Programmation Nous joindre
Copyright © 2006-2017 VisionDiversite.com    Tous droits réservés Réalisation - Conception: CommConcept